Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Archives

2010-05-30T15:04:00+02:00

Rue Cases-Nègres

Publié par Magali

http://images.allocine.fr/r_160_214/b_1_cfd7e1/medias/nmedia/18/73/10/59/19221563.jpgVu hier avec le Cinéco du village...

1930. Au milieu d'une immense plantation, la rue Cases Nègres : deux rangées de cases de bois désertées par les adultes partis travailler la canne à sucre. La rue appartient aux enfants et surtout à José, 11 ans, orphelin élevé par sa grand-mère, M'an Tine. Celle-ci n'a qu'un rêve : faire étudier José. Mais pour cela, il faudra quitter la rue Cases Nègres...

Voir les commentaires

2010-05-24T18:52:00+02:00

Livre altéré : mariage Amelia

Publié par Magali

J'ai réalisé un mini album pour mon amie Amelia en cadeau pour son mariage.

Il a été fabriqué à partir d'un livre que j'ai altéré pour l'occasion.

J'ai joué sur "l'usure" en faisant des taches partout et en retravaillant les photos pour les vieillir un peu (sepia et léger flouté).

Merci à l'association Scrap 09-11 et à Sofie pour son atelier livre altéré de la crop de Castelnaudary.

 

http://i61.servimg.com/u/f61/11/31/78/09/livre_10.jpg

 

Le détail du mini là !

 

Matériel : papiers Kési'art et 4heures37, nuage Dame de Kit, encres Ecoline et pébéo, transparents Sultane, tampons Artémio, stickers Kési'art et Creative Imaginations, alphabet Artémio, livre Arlequin, stylo Glaze + divers.



Voir les commentaires

2010-05-21T20:42:00+02:00

La cathédrale de la mer - Ildefonso Falcones

Publié par Magali

http://www.sauramps.com/imagettes/9782266186575.jpeg

Au coeur de la Barcelone médiévale, de la Grande Peste à l Inquisition, Arnau, jeune paysan, endure les pires tourments et humiliations pour devenir un homme libre. Son destin hors du commun en fera le héros de tout un peuple...
Au XIVe siècle, au rythme de la construction de l église Santa María del Mar chef-d uvre du gothique catalan édifié « pour le peuple et par le peuple » en un temps record (cinquante-sept ans) , le lecteur suit pas à pas le parcours semé d embûches d Arnau Estanyol pour conquérir sa liberté. Fils d un paysan exilé à Barcelone, devenu membre des bastaixos une confrérie de porteurs de pierres chargée de convoyer leurs chargements jusqu à la future cathédrale , puis vaillant soldat du roi, il fait fortune avec l aide du juif Hasdai, dont il a sauvé les enfants. Le voilà riche cambiste, consul... et époux, bien malgré lui, de la pupille du roi. Malgré son statut et ses nombreuses responsabilités dans la cité catalane, il saura résister aux plus terribles machinations, à l Inquisition, et n aura de cesse de défendre les pauvres et les esclaves...
Ce roman foisonnant de personnages et de rencontres, de trahisons et d histoires d amour est un tourbillon. Acteur et témoin des grands maux de l époque, son héros est tour à tour confronté aux conflits militaires, aux révoltes populaires, à la Grande Peste et aux hérésies. Par-delà l intrigue menée de main de maître par Ildefonso Falcones, La Cathédrale de la mer est aussi un chant d amour à une ville et à ses habitants, ainsi qu un hymne à la fraternité.

 

Merci à J.I. qui m'a prêté ce livre.

Voir les commentaires

2010-05-06T14:27:00+02:00

Cupcakes chocolat-crème de marron

Publié par Magali

Pour l'anniv de mon homme, j'ai adapté la recette des cannelés choco-marron de ma scropine Véro. C'est une tuerie !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

 

http://i61.servimg.com/u/f61/11/31/78/09/cupcak10.jpg

 

- 100 g de chocolat

- 100 g de beurre

- 200 g de crème de marrons

- 2 oeufs

- 30 ml de farine (deux cuillères à soupe )

 

Faites préchauffer le four th 6/7 ou 200°

Faites fondre le chocolat et le beurre, laisser reposer deux minutes.

Mélanger la préparation et ajouter la crème de marrons, puis les oeufs, et la farine tout en mélangeant.

Répartissez la préparation dans les moules à mini cannelés à moitié alvéoles.

Faire cuire 13 minutes ( environ ) à th 6/7 à 200°

Laisser tiédir deux minutes avant de démouler

Mangez tiède ou froid

Voir les commentaires

2010-05-04T20:31:00+02:00

Le conflit : la femme et la mère - E. Badinter

Publié par Magali

Cette fois-ci un peu de philo : envie de réfléchir (puisque j'ai le temps) et de savoir ce que dit la dame dont on parle beaucoup en ce moment.


Il se livre une véritable guerre idéologique souterraine, dont on ne mesure pas encore pleinement les conséquences pour les femmes. Le retour en force du naturalisme - qui remet à l'hhttp://www.sauramps.com/imagettes/9782081231443.jpgonneur le concept bien usé d'instinct maternel - constitue le pire danger pour leur émancipation et l'égalité des sexes. À force d'entendre répéter qu'une mère doit tout à son enfant, son lait, son temps et son énergie, il est inévitable que de plus en plus de femmes reculent devant l'obstacle. Certaines trouvent leur plein épanouissement dans la maternité, mais la majorité d'entre elles feront un jour le calcul des plaisirs et des peines : d'un côté, une expérience irremplaçable, l'amour donné et rendu et l'importance de la transmission ; de l'autre, les frustrations et le stress quotidien, les inévitables conflits et parfois le sentiment de l'échec. Si plus d'un quart des Allemandes restent sans enfant, cela signifie qu'elles trouvent à se réaliser ailleurs que dans la maternité telle qu'on la leur impose. Pour l'heure, les Françaises ont échappé à ce dilemme du tout ou rien. Tiendront-elles tête aux injonctions des « maternalistes » soutenus par les plus respectables institutions ? Jusqu'à quand sauront-elles imposer leurs désirs et leur volonté contre le discours rampant de la culpabilité ?

 

Pour résumer, tu lis ce bouquin, t'as pas envie d'avoir d'enfant !!!!

Au début, la description du conflit interne de la femme moderne, ce qu'elle ressent et pourquoi, je m'y retrouve complètement. Mais ensuite, je trouve qu'elle est trop catégorique. D'après elle, il y a les naturalistes opposés aux féministes. Des catégories très précises avec des types cloisonnés de femmes. Là je ne suis pas du tout d'accord. ça semble être le discours d'une soixante-huitarde qui est contre tout.

La fin me laisse sur ma faim, mais elle se rattrappe en disant que les françaises sont de toute façon à part de tous les pays du monde et qu'elles n'en font qu'à leur tête.

C'est tout moi : je fais keskejeveux de ma vie et de mon corps !



Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog